GTB/GTC : Différences, fonctionnement et avantages

5 minutes de lecture

GTB

Dans le domaine de la gestion technique, la Gestion Technique du Bâtiment (GTB) et la Gestion Technique Centralisée (GTC) sont deux concepts clés. Alors qu’en France, les bâtiments représentent plus de 40% de la consommation énergétique nationale, l’optimisation de leur efficacité devient une priorité.

Au cœur de cette démarche de transition énergétique, la GTB et la GTC occupent une place centrale. Visant à maximiser l’efficacité des installations et à réduire la consommation énergétique dans nos environnements bâtis, ces approches, bien que distinctes, sont étroitement interconnectées.

Mais alors, que signifient-elles précisément et quelles sont leurs différences ? Dans cet article, BTIB vous éclaire pour une meilleure compréhension de leurs applications respectives et de leur complémentarité.

GTB/GTC : Différences, fonctionnement et avantages
GTB/GTC : Différences, fonctionnement et avantages

La GTB/GTC : rôles et définitions


Qu’est-ce que la Gestion Technique du Bâtiment (GTB) ?

La Gestion Technique du Bâtiment (GTB), également appelée Building Management System (BMS) en anglais, est un système informatique intégré qui assure la gestion à distance de toutes les installations techniques d’un bâtiment.

Cela inclut entre autres le pilotage et la régulation :

  • Des équipements de chauffage, ventilation et climatisation (CVC),
  • De la distribution d’électricité,
  • Des systèmes d’éclairage,
  • Des installations de sécurité

Et peut englober une multitude d’autres systèmes et équipements nécessitant une gestion technique tels que les stores, la plomberie, le contrôle d’accès, l’arrosage etc.

Initialement considérée comme un outil d’aide à l’exploitation pour faciliter la gestion de structures de taille importante, la Gestion Technique du Bâtiment (GTB) était principalement destinée à fournir une supervision centralisée et un contrôle automatisé des systèmes techniques du bâtiment.

Cependant, son utilisation a rapidement évolué. Aujourd’hui, la GTB ne se limite plus aux grandes infrastructures, elle est largement déployée dans une variété d’environnements, des petites constructions aux bâtiments industriels, commerciaux et institutionnels. Cette évolution s’explique notamment par l’importance croissante accordée à l’efficacité énergétique et à la gestion durable des ressources. La GTB est devenue un élément essentiel pour réduire la consommation d’énergie et l’empreinte écologique des bâtiments.

Qu’est-ce que la Gestion Technique Centralisée (GTC) ?

Alors que la Gestion Technique du Bâtiment (GTB) supervise l’intégralité des équipements d’un bâtiment, la Gestion Technique Centralisée (GTC) se spécialise sur l’automatisation et la surveillance des installations d’un seul lot technique dans un domaine d’application spécifique.

La GTC peut être considérée comme un composant intégré à la GTB, offrant ainsi une approche ciblée pour la gestion des équipements techniques tels que le chauffage, la ventilation et l’éclairage.

Quelle est la différence entre la GTB et la GTC ?

La différence majeure entre les deux systèmes de gestion réside dans leur échelle d’intervention. Tandis que la GTB supervise plusieurs lots techniques, la GTC se concentre sur un seul lot. Ces deux approches sont donc complémentaires, la GTB pouvant s’appuyer sur les données de plusieurs GTC.

Aujourd’hui, il est devenu rare de trouver des sites équipés de plusieurs GTC (une GTC CVC et une GTC ELEC par exemple). En effet, en multipliant les systèmes, on multiplie les frais de maintien en condition opérationnelle et coûts liés à l’évolution du bâtiment. Ainsi, dans les bâtiments modernes on rencontre principalement des GTB qui gèrent l’ensemble des installations techniques.

Comment fonctionnent la GTB et la GTC ?

Le fonctionnement d’une GTB et d’une GTC est similaire et repose sur 4 composants essentiels :

  1. Les capteurs : Ils enregistrent les paramètres d’ambiance de la zone tels que la température, la qualité de l’air, la présence, la luminosité ou encore le débit d’air.
  2. Les actionneurs : Ils sont chargés d’exécuter les commandes émises par les automates. Ils agissent physiquement sur les équipements du bâtiment pour modifier les conditions de l’environnement, par exemple, en ajustant le chauffage, la ventilation etc.
  3. Les automates : Ils centralisent les données envoyées par les capteurs, les analysent et établissent avec précision la réponse adéquate aux actionneurs en fonction de leurs paramètres de programmation.
  4. La supervision : Elle assure le contrôle des opérations, la maintenance et la surveillance pilotés via une interface de gestion conviviale pour garantir le bon fonctionnement et l’efficacité de la globalité du système.

Grâce à l’interopérabilité des systèmes, la GTB et la GTC sont en mesure d’opérer sur une variété d’équipements du bâtiment favorisant ainsi des économies d’énergie et une maintenance efficace.

Pour illustrer concrètement leur fonctionnement, prenons l’exemple du domaine de l’éclairage :

Dans ce contexte, la GTC et la GTB ajustent automatiquement l’intensité lumineuse selon la luminosité extérieure et les besoins des occupants en utilisant les capteurs de présence pour réguler l’éclairage en fonction de l’occupation des espaces.

En parallèle, elles surveillent en temps réel l’état des luminaires permettant ainsi de détecter toute défaillance et de générer des alertes en vue d’interventions de maintenance préventive.

Quels sont les avantages de la GTB et la GTC ?

La Gestion Technique du Bâtiment (GTB) et la Gestion Technique Centralisée (GTC) offrent de multiples avantages et bénéficient à tous.

En facilitant la gestion active des bâtiments par l’automatisation, le contrôle et la régulation des équipements, elles répondent directement aux exigences du Décret Tertiaire permettant ainsi une réduction drastique de la consommation d’énergie.

Cette optimisation se traduit ainsi par des économies substantielles sur la facture énergétique. Grâce à une rationalisation des équipements et à une gestion améliorée de l’entretien, de la maintenance et de la détection des dysfonctionnements, elles prolongent la durée de vie des équipements et réduisent les coûts opérationnels.

De plus, elles contribuent à l’amélioration du confort et la sécurité des occupants en gérant plus efficacement leur environnement et en assurant une surveillance continue des systèmes d’alarme.

En conclusion, bien que la Gestion Technique du Bâtiment (GTB) et la Gestion Technique Centralisée (GTC) agissent à deux échelles d’intervention différentes, elles offrent toutes deux des avantages significatifs en termes d’économies d’énergie, de réduction des coûts et d’amélioration de l’efficacité opérationnelle. Ces approches, bien que distinctes, sont interdépendantes et complémentaires contribuant ainsi à une meilleure gestion globale des bâtiments intelligents (smart building).

Toutefois, opter pour une seule GTB plutôt que plusieurs GTC s’avère souvent plus avantageux. La multiplicité des GTC dédiées à des aspects métiers spécifiques comme l’éclairage ou la CVC peut occasionner une complexité de gestion et une surabondance de données pour un même espace. À l’inverse, une GTB centralise la supervision de tous les systèmes techniques du bâtiment offrant ainsi une approche intégrée et simplifiée. Cette centralisation assure une coordination optimale entre les différents équipements et systèmes améliorant ainsi la cohérence et l’efficacité de la gestion globale du bâtiment.

Les réponses à vos questions sur la GTB et la GTC

Quelle est la fonction de la GTC ?

La fonction principale de la Gestion Technique Centralisée (GTC) est de centraliser et d’automatiser la gestion des équipements au sein d’un seul lot technique dans un domaine d’application spécifique. Elle permet un contrôle efficace et une optimisation des performances énergétiques dans le domaine qu’elle supervise.

Qu’est-ce que veut dire GTB ?

GTB signifie Gestion Technique du Bâtiment. C’est un système informatique intégré qui supervise l’ensemble des équipements techniques installés dans un bâtiment pour assurer son bon fonctionnement et améliorer sa performance énergétique.

Quelle est la différence entre GTC et GTB ?

La différence entre GTB (Gestion Technique du Bâtiment) et la GTC (Gestion Technique Centralisée) réside dans leur échelle d’intervention. La GTB supervise l’ensemble des équipements d’un bâtiment, tandis que la GTC se concentre sur la gestion d’un seul lot technique dans un domaine d’application spécifique. En résumé, la GTB supervise à une échelle globale, à la différence de la GTC qui agit de manière plus ciblée sur un domaine particulier.

Notez cet article !
[Total : 3 / Moyenne : 5]

A propos de l’auteur

Avatar de Teddy Caroni

Cela pourrait vous intéresser

0 réponse à “GTB/GTC : Différences, fonctionnement et avantages”

Laisser un commentaire